Combien coûte le babysitting ? Les tarifs du baby-sitting en France

baby-sitting

La garde des enfants constitue actuellement l’une des plus grandes préoccupations des parents, en particulier en cette période de vacances. La difficulté se pose surtout parce-que de notre temps, il n’est plus aussi facile de négocier à l’adolescente d’en face de surveiller ses petits le temps d’une matinée, le babysitting s’incluant davantage parmi les professions réglementées. Mais alors, combien devrait-on payer une nounou en 2022 ?

La rémunération d’une baby sitter en fonction de son profil

Comme dans toute profession, le profil du prestataire compte pour beaucoup dans la fixation du prix du babysitting. Le prix d’une baby sitter diplômée et expérimentée ne sera en effet pas le même que celui d’une jeune de 16 ans dont la garde d’enfants n’est qu’un emploi à titre subsidiaire. Le niveau d’étude de votre baby sitter se présente comme une plus value dans la mesure où il garantit une meilleure fréquentation pour vos enfants et également parce-que la nounou pourra les aider dans leurs devoirs. De leur côté, les jeunes baby sitters sont plus rentables, mais il faut être sélectif en termes de compétences étant donné qu’elles ont très peu d’expériences. Concrètement, il faut payer entre 10 à 12 euros de l’heure pour une baby sitter qualifiée, en moyenne 8,50 euro de l’heure pour une baby sitter standard et l’on peut obtenir un tarif de 10 à 20% de moins que le SMIC pour les jeunes entre 14 et 18 ans. Vous pouvez obtenir un devis ici si vous souhaitez plus d’éclaircissements sur le sujet.

Les conditions de garde, un paramètre essentiel

L’âge de l’enfant à garder influe grandement sur les tarifs d’un babysitting. Si la garde d’un enfant plus ou moins autonome, à partir de 5 ans, vaut le coût moyen de garde de 8,50 euros/h, ce tarif sera d’autant plus élevé avec un plus jeune enfant nécessitant une certaine attention et des soins particuliers. Le mode de garde est aussi un point qui peut réduire ou augmenter la paie de la nounou. Effectivement, la présence responsable, soit la garde pendant le sommeil des petits, est payée à raison de 2/3 de la présence active, c’est-à-dire, la garde pendant qu’ils sont en activité. Le jour de garde doit être aussi pris en compte dans le calcul du prix de prestation d’un babysitting, étant donné que les jours fériés et les weekends sont regardés comme des jours de paie supplémentaire. Enfin, le babysitting est beaucoup plus cher dans le sud-est et en île de France que dans les autres régions.

Tenir compte des frais engagés par une baby sitter

Outre le salaire brut en numéraire de la baby sitter, les parents doivent prévoir des frais supplémentaires que celle-ci engage lors de ses services. Il en va ainsi pour les frais de transport, aller et retour, qui peuvent cependant être palliés par le raccompagnement de la gardienne d’enfant. De même, ses repas lors de la garde sont à votre charge. Pour alléger le coût de cette restauration, vous pouvez également lui proposer de déjeuner ou de dîner chez vous, mais attention toutefois à ce qu’il s’agisse d’un repas acceptable et selon les convenances de la nounou. Enfin, dans le cas où vous annuler votre baby sitter ayant déjà fait l’objet d’une réservation, vous devez payer une certaine somme en guise de compensation. Quoi qu’il en soit, ces frais supplémentaires sont certes, obligatoires, mais ils ont le mérite d’être négociables.

Trouver une solution de garde d’enfant en ligne
Comment devenir auxiliaire de puériculture ?