Astuces pour être serein pendant un concours

etre serein pendant un concours

Au seul vu des termes « examen » ou « concours », on se laisse envahir par un sentiment de stress qui peut être vraiment paralysant. Le stress au concours empêche les candidats de réfléchir avec clairvoyance et provoque des trous de mémoire. Cela compromet alors l’éventuelle réussite de celui qui a sûrement ses chances. Mais d’où provient ce sentiment d’anxiété et d’angoisse à l’idée de passer un concours ? On n’est pas serein parce qu’on manque de confiance en soi : on ne s’est pas bien préparé, on s’inonde de pensées négatives, on suppose dès le départ qu’on n’a même pas nos chances, on ressent le poids de l’enjeu que le concours représente… On vous montre alors comment plus avoir confiance en vous lors d’un concours et augmenter ainsi vos chances de réussite.

Bien réviser pour le concours

Une bonne préparation est un gage de réussite à un concours. Il ne s’agit pas du petit test d’évaluation que vous passez habituellement en classe. Il ne suffit pas d’avoir la moyenne dans chaque matière, il faut être le meilleur. Réviser à la dernière minute, procrastiner ou bachoter sont ainsi strictement à éviter. Etablissez à l’avance un plan de révisions et suivez-le. Pour augmenter vos chances de réussite, n’hésitez pas à suivre les préparations au concours proposées par les meilleurs centres. Vous vous assurerez ainsi que vos révisions sont adéquates aux épreuves que vous allez passer. Vous bénéficierez en outre de conseils que vous ne trouvez nulle part ailleurs.

Bien se préparer physiquement

Durant les semaines précédant le début des épreuves, ne sollicitez pas votre corps à des activités fatigantes. La fatigue est un véritable accélérateur de stress. Dormez suffisamment, trouvez un bon rythme de sommeil même si vous ne vous couchez pas à 21 heures tous les jours. Pour ce qui est de votre alimentation, privilégiez les aliments riches en vitamines et en sucre lent plutôt que le fast-food. Et ne restez pas penchés dans vos livres à longueur de journée, le cerveau humain ne peut maintenir sa concentration plus de deux heures. Accordez-vous alors quelques minutes de pause au cours de vos révisions. Encore mieux, pratiquez des activités sportives comme le jogging, la natation ou le vélo… Cela apportera plus d’oxygène à votre cerveau. Si vous n’êtes pas trop sportifs, une promenade de 20 minutes par jour est déjà mieux.

S’attirer des pensées positives

Repoussez le doute et les pensées d’échec pour augmenter votre confiance en vous lors du concours. N’hésitez pas à adresser à vous-mêmes des affirmations positives du type : « Je peux y arriver, je me suis bien préparé »« Avoir peur ne sert à rien, détends-toi »…. Entourez-vous également de personnes positives, celles qui croient en votre capacité de réussite, celles qui trouvent les bons mots pour vous encourager, celles qui vous témoignent de leur soutien. Votre estime de vous ne pourra qu’augmenter.

Se détendre pour se déstresser

Même après s’être bien préparé, on ne peut se débarrasser définitivement de ce sentiment de stress, surtout à la minute fatidique où l’épreuve commence. Pour retrouver sa sérénité et commencer par la suite son examen, on peut s’adonner à quelques exercices de respiration. Prenez une grande inspiration pendant 5 secondes. Bloquez votre respiration pendant 5 secondes et expirez calmement pendant 5 secondes, ainsi de suite. Vous pouvez aussi faire cet exercice au cours de l’épreuve, quand vous sentez que vous commencez à perdre votre calme.

Prendre plaisir à passer le concours

Une dernière chose et non des moindres, prenez du plaisir à passer les épreuves. Ce n’est pas évident certes, mais associer votre concours à des sentiments positifs augmentera vos chances de réussite. Essayez au maximum de trouver une satisfaction dans votre travail. Soignez votre travail et relisez-vous. Si vous ressentez une certaine satisfaction en vous relisant, il y a plus de chance que le jury aussi soit satisfait. Pour mieux vous préparer aux épreuves, cliquez ici.