Comment devenir assistant de vie aux familles ?

Les personnes fragilisées, dépendantes ou âgées font appel aux services d’un assistant de vie aux familles. On l’appelle également auxiliaire de vie sociale. Cette personne vient en aide aux individus dans leur quotidien afin de leur faciliter la vie. Quelles sont alors les missions de l’assistant de vie et quelle est la formation à suivre pour exercer le métier ? La réponse, dans cet article:

Les missions de l’assistant de vie aux familles

Un assistant de vie aux familles n’est pas obligé d’exercer à temps plein. Son emploi du temps est prédéfini en fonction des besoins du foyer. Ses attributions sont notamment:

  • aider le patient à son réveil et avant son coucher tout en s’occupant des soins d’hygiène sans oublier la toilette;
  • s’occuper de l’appareillage aux équipements médicaux, si la personne est handicapée;
  • prendre en charge les tâches ménagères et préparer les repas;
  • réaliser les démarches administratives, les sorties et les courses;
  • rompre l’isolement psychologique et social à cause de la dépendance.

Les qualités requises

Un auxiliaire de vie sociale doit réunir diverses qualités pour mener à bien toutes ses missions :

  • Avoir le sens de l’organisation: l’assistant de vie doit être une personne qui sait très bien organiser ses journées. Elle est alors à la fois autonome et dynamique. Elle doit être capable de s’adapter aux différents besoins des personnes assistées;
  • Etre sociable : le métier d’auxiliaire de vie requiert un amour pour le contact humain. Il s’agit même de la base du métier. En plus des tâches à accomplir, l’assistant doit s’intéresser davantage à la personne dont elle s’occupe;
  • Avoir une qualité d’adaptation: il n’est pas rare que l’auxiliaire de vie prenne en charge différentes personnes dans une même journée. Le cas diffère d’une personne à une autre, c’est pour cela qu’il faut vraiment comprendre les besoins de chaque individu pour mieux accompagner ;
  • Faire preuve de patience et toujours être à l’écoute : si jamais il y a un changement dans la vie de la personne fragilisée, l’auxiliaire doit pouvoir l’observer pour aviser le médecin ou l’entourage. Sa capacité d’écoute doit être aiguisée pour mieux aider ;
  • Pas de problème physique : pour être certain de réaliser toutes les tâches, la bonne forme physique est plus que nécessaire ;
  • Etre ponctuel et honnête, sans oublier la discrétion

La formation à suivre pour devenir auxiliaire de vie sociale

Il n’y a pas de condition de diplôme pour suivre une formation en assistant de vie aux familles. Cependant, le candidat doit être âgé de plus de 18 ans. Les écoles qui proposent la formation demandent toutefois un entretien et une épreuve écrite. Pour un candidat qui possède certains diplômes, il peut se passer de l’épreuve écrite. La formation se focalise en principe sur différents thèmes (aide individualisée dans les tâches essentielles de la vie quotidienne, accompagnement dans la vie sociale et relationnelle, etc.). La formation peut durée allant de 9 à 36 mois. A l’issue de la formation, un candidat reçoit un Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale.