L’importance des dispositifs de téléassistance pour les personnes âgées

Téléassistance
La perte d’autonomie de nos aînés nous contraint bien souvent à prendre des mesures indispensables au maintien de leur qualité de vie. Cependant, ces décisions sont loin d’être faciles à prendre et engendrent généralement questionnement et remise en question. Ai-je pris la bonne décision ? Aurais-je suffisamment de temps à consacrer à mes proches ? Mes parents sont-ils en sécurité ? Combien cela va t’il couter ? Mais rassurez-vous ! Il existe des aménagements peu couteux et faciles à mettre en place.

En quoi consiste la télé alarme senior ?

Inventée en 1974 pour pallier l’isolement des personnes âgées, la téléalarme est un système électronique de secours raccordé au téléphone fixe de l’habitation. Il permet en cas d’urgence ou de difficulté, de contacter un centre opérateur au moyen d’un dispositif d’alarme personne âgée facile à utiliser. Généralement, il se présente sous la forme d’une montre ou d’un médaillon. Il est pourvu d’un bouton qui s’actionne sur une simple pression de l’utilisateur. Ainsi les proches ou les urgentistes peuvent secourir rapidement la personne aidée. De plus, grâce à un système basé sur la verticalité du dispositif, certains sont dotés d’une fonction qui détecte les chutes ou les malaises. Cet ingénieux outil est très utilisé par les personnes dépendantes dans le cadre du maintien au domicile, mais également dans des établissements médicalisés tels que les EHPAD.

Quels sont les avantages du maintien au domicile de la personne âgée ?

Comment faire le bon choix ?

Faire le choix de rester au domicile dépend avant tout de la personne aidée. C’est pourquoi, si ses capacités cognitives le lui permettent, en discuter avec elle avant toute prise de décision est primordial. Si malheureusement ce n’est pas le cas, interrogez-vous sur la personnalité de votre proche. Est-il d’un naturel sociable ? Apprécie-t-il les animations ? Un déménagement dans un lieu inconnu ne risque-t-il pas de le fragiliser davantage ? Certaines personnes vivent très mal la solitude. Dans ce cas, envisager un placement dans un établissement médicalisé est la meilleure solution.

Le maintien au domicile pour préserver les repères de la personne âgée

Plusieurs arguments vont en faveur du maintien au domicile. Tout d’abord, parce que cela permet à la personne aidée de conserver son rythme de vie. Ainsi, elle peut continuer à se lever, déjeuner, réaliser sa toilette à l’heure souhaitée. Ensuite, parce qu’elle continue à vivre dans un environnement connu. Elle peut donc continuer à recevoir les visites habituelles de ses amis, rencontrer les commerçants de son quartier, réaliser les tâches quotidiennes qui sont toujours à sa portée. Tous ces éléments lui permettent ainsi de continuer à vivre selon ses habitudes, et donc à préserver au mieux son autonomie.

Des services à la personne adaptés à ses besoins

Ces dernières années, les services à la personne se sont largement développés. Il est donc désormais possible de faire appel à différents intervenants pour compenser la perte d’autonomie de votre proche. En fonction de ses besoins, il peut donc bénéficier d’aide pour sa toilette, de livraison de repas ou des services d’une auxiliaire de vie pour l’entretien quotidien de sa maison. Par ailleurs, vous pouvez louer du matériel médical ou paramédical. Ainsi, déambulateur, lit médicalisé ou encore chaise percée peuvent être prescrits par le médecin généraliste. Enfin, la technologie évoluant sans cesse, des dispositifs destinés à garantir la sécurité de la personne sont en constante évolution. C’est le cas de la téléassistance personnes âgées par exemple.

Quels services offrent l’assistance personne âgée

Le dispositif de téléalarme se compose d’un transmetteur, d’un médaillon et/ou d’une montre. L’équipement est facile à installer. Certains organismes peuvent même s’en charger ! Les services d’assistance pour personnes dépendantes sont disponibles 24 h/24 et 7J/7. En fonction de la demande ou de l’urgence, l’opérateur choisit de contacter le voisinage, un proche ou encore le SAMU en cas de chute ou de malaise. Un rapport précisant le détail du déclenchement de chaque alarme vous est régulièrement transmis. Bien au-delà de garantir la sécurité de nos ainés, ils permettent désormais d’établir un contact avec des opérateurs pour régler diverses problématiques du quotidien, ou tout simplement de rompre la solitude en échangeant quelques mots. Depuis peu, ce système alarme personne âgée se décline en version compatible avec un mobile. Ainsi, la zone couverte par l’appareil ne se limite plus au domicile. Vous pouvez donc géolocaliser facilement votre proche. Enfin, les organismes d’assistance personne âgée proposent bien souvent des options payantes supplémentaires. Des dispositifs tels que des boites à clés sécurisées (très pratiques pour les soignants), détecteurs de fumée, de gaz, ou encore d’absence de mouvement prolongé sont disponibles à la location.

Puis-je bénéficier d’une aide financière pour la mettre en place ?

Le coût de ce dispositif varie en fonction de l’opérateur, mais il avoisine généralement les 20 €. Plusieurs aides existent :

  • Le crédit d’impôt sur le revenu d’un montant de 50 % des frais engagés pour ce service (dans la limite de 12 000 par an). Pour pouvoir en bénéficier, assurez-vous que l’organisme est bien agréé « service à la personne ».
  • La Prestation de compensation du handicap (PCH) est une aide qui finance totalement ou partiellement les dépenses liées au handicap.
  • L’allocation personnalisée autonomie (APA) peut financer intégralement le dispositif. Des conditions d’âge et de degré de dépendance (GIR) sont exigés.
  • Certaines caisses de retraite peuvent aussi financer le dispositif. Renseignez-vous auprès de votre organisme de référence.
  • En fonction du contrat souscrit, des mutuelles prennent parfois partiellement ou intégralement en charge les frais engendrés par une assistance personne âgée.